Contactez nous au 09.72.58.81.56

La géolocalisation, un moyen efficace contre le vol sur les chantiers

Les vols sur les chantiers de construction augmentent, mais des solutions existent pour se protéger

TICATAG BTP VOL

Le vol d’engins sur les chantiers de construction a explosé pendant la crise sanitaire et notamment pendant les confinements qui ont forcé l’arrêt des travaux.

Le vol et le vandalisme sur les chantiers de construction sont des problèmes qui peuvent affecter la productivité et drainer les profits.

Des grosses pertes d’argent

En France, 22 cas ont été recensés en 2020 avec des vols d’engins d’une valeur allant jusqu’à 800 000€ pour un seul équipement. Sur un an, il est estimé que le préjudice s’élève à 1 milliard d’euros.

En Grande-Bretagne, les vols sur les chantiers ont augmenté de 50% les deux premières semaines du confinement au printemps 2020.

Aux États-Unis, le National Equipment Register estime que la valeur moyenne des équipements de construction volés chaque année se situe entre 300 millions et 1 milliard de dollars (pour les gros engins seulement). En moyenne, moins de 20% du matériel volé est récupéré.

Pour les entreprises de BTP, ce n’est pas seulement le coût de la perte de l’engin qui est à prendre en compte mais également les coûts engendrés par les retards pris sur les chantiers.

Comment les entreprises de BTP peuvent-elles se protéger ?

Les méthodes traditionnelles

Eclairage
Utiliser un bon éclairage peut être dissuasif, mais hélas durant les périodes de confinement, beaucoup de vols ont été commis en pleine journée alors que la population était confinée.

CCTV et alarmes
CCTV est bien sûr un classique mais il faut opter pour un système actif qui envoie des alertes en temps réel. Il n’y a rien de pire que de visionner le matin, la vidéo d’un vol qui a eu lieu pendant la nuit.

Un agent de sécurité
Très certainement l’une des meilleures solutions mais qui est coûteuse pour les petites entreprises.

La Géolocalisation

La Géolocalisation peut être utilisée pour deux applications ayant pour but de protéger les équipements :

1. Le Géo-repérage ou "Geo-fencing"

Basé sur un logiciel de géolocalisation, ce « gardiennage virtuel » permet de surveiller à distance la position d’un objet (engins, voitures, containers) et d’être alerté si celui-ci sort de sa zone attribuée ou entre dans une zone interdite.

Le géo-repérage utilise les données reçues par un récepteur GPS embarqué et transmises par téléphonie mobile.

En effet, des zones « autorisées » ou « interdites » sont définies dans le système qui envoie ensuite des alertes par email ou SMS quand, par exemple, l’objet pénètre dans une zone interdite, quand le véhicule a parcouru trop de distance ou a dépassé une certaine vitesse.

2. La surveillance à distance – Tracking

Le suivi GPS est le système de géolocalisation le plus connu, mais il existe d'autres solutions IOT utilisant la collecte basée sur des appareils comme la triangulation de téléphone portable ou sur un réseau spécifique comme les balises Sigfox.

Quelle que soit la solution choisie, les éléments préconisés pour traquer un équipement sont :

  • Un boitier autonome sur l’équipement ou le véhicule avec autonomie la plus longue possible
  • Une connexion réseau de type SIGFOX pour localiser le boitier
  • Une plateforme sur le cloud pour recevoir les données et visualiser la position de l’objet sur une carte

En plus de la lutte contre le vol, la géolocalisation est également un moyen efficace de traquer ses équipements (asset tracking) pour éliminer le temps perdu à chercher les outils sur un chantier et pour analyser et optimiser leur utilisation.

TICATAG offre des solutions pour cela !

Plus d'information sur nos balises autonomes ici.